Exercice Eagle Quest 2015 du Programme d’initiation au leadership à l’intention des Autochtones

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

L’escadrille du PILA au terme d’une longue journée passée à manier la pagaie Les élèves-officiers du Programme d’initiation au leadership à l’intention des Autochtones posent pour une photo pendant leur parcours de 100 km en canoë depuis Smith Falls jusqu’à Kingston, en Ontario. Les élèves officiers sont responsables de la planification et de la direction de chaque étape de l’expédition.
Photo par l'Élof Kurt Touchette

Par : Tim Johnston

Grande finale du Programme d’initiation au leadership à l’intention des Autochtones (PILA), l’exercice Eagle Quest revêt une importance spéciale aux yeux des élèves‑officiers qui y prennent part. Il s’agit d’une expédition destinée à mettre à l’épreuve les compétences apprises tout au long de l’année et la cohésion du groupe. C’est aussi l’occasion pour les participants de montrer au personnel de quelle étoffe ils sont faits tout en se divertissant. Tout bien considéré, je pense que nous avons atteint, voire dépassé, tous les objectifs du programme cette année.

Notre périple a commencé à Smith Falls par un lundi matin pluvieux. L’escadrille s’est d’abord rendue à un musée consacré aux écluses du canal Rideau, classées au patrimoine mondial. Nous y avons notamment appris que ces écluses s’échelonnent d’Ottawa à Kingston et ont été érigées par le lieutenant-colonel John By. C’est ainsi armés de connaissances générales au sujet du cours d’eau et sous les auspices d’une offrande faite par notre aîné que nous sommes partis à l’aventure.

Le trajet comportait sept étapes. À chaque halte, il nous fallait établir un camp, c’est‑à‑dire monter toutes les tentes et installer la tente modulaire. Puis, le soir venu, les commandants de section recevaient leurs ordres du lendemain et les diffusaient aux troupes. Chaque soir, on pouvait ainsi entendre un retentissant « Mesdames et messieurs, les ordres! » provenant de la tente modulaire. L’expédition n’était toutefois pas seulement une succession de commandements sérieux et de procédure militaire : nous disposions aussi de beaucoup de temps libre pour nager et nous adonner à des activités sportives, ce dont nous avons bien profité!

Il me semble que l’ensemble de l’expérience nous a rapprochés un peu plus encore, en plus de nous enseigner qu’à tout bon travail, sa récompense. Le travail acharné de tous les membres du groupe du PILA au cours de l’année a en effet bien porté fruit lors de cet exercice final, et je crois pouvoir affirmer en notre nom à tous que nous avons formé de très belles amitiés et accompli de grandes choses au CMR – et que peu importe que nous empruntions la voie militaire ou que nous options pour un parcours civil à l’avenir, nous serons tous de bons leaders! 

Date de modification