Collections - Galérie d'histoire

Collections

La principale collection se rapporte à l'histoire du CMR et au service des anciens élèves-officiers, mais le Musée contient également une petite collection d'objets relatifs au chantier naval de Point Frederick et à la Royal Navy. Ces artefacts sont exposés dans la Galerie.

En outre, le Musée comprend la collection des armes et l'argenterie Leinster. Des échantillons de ces collections sont également exposés dans la Galerie.

Le collection des armes

Cette collection d'armes a été accumulée par le général Porfirio Diaz, Président du Mexique, entre 1870-1880 et 1884-1911. Elle comprend plus de 400 pièces, dont un grand nombre ont de l'importance. La collection a été achetée en 1938 de la famille Diaz par l'ancien élève-officier no. 249, Walter Douglas, à l'intention du CMR.


La carabine Evans, nouveau modèle (environ 1877). Cette carabine Evans est un exemple exquis de l'art du graveur. Cette pièce a probablement été remise à Diaz par la compagnie Merwin & Hubbert et Cie, représentants de vente majeurs pour la compagnie Evans.

 

Walter Douglas a fréquenté le CMR de 1887 à 1890, mais afin de faire partie de la société minière de son père, il a quitté le Collège pour aller suivre des cours à la Columbia School of Mining aux États-Unis. Douglas a occupé divers postes dans la compagnie qui a pris de l'expansion et est devenue la Phelps Dodge Corporation. Il en a été le président de 1918 à 1930. À sa retraite, Douglas est devenu président du Southern Pacific Railway du Mexique, et c'est à cette époque qu'il a acquis la collection Diaz.

Douglas était un homme riche, et comme son père, c'était un philanthrope reconnu. La Douglas Library de l'Université Queen's à Kingston (qui, jusqu'à tout récemment, était la principale bibliothèque du Campus) a été construite grâce à une subvention de Douglas père.

L'argenterie Leinster

Cette collection d'argenterie du British Regiment du 100th (Royal Canadian) Regiment, et, par la suite, du 1er Bataillon, The Prince of Wales's Leinster Regiment (Royal Canadians), est unique au Canada. L'argenterie a été achetée à l'intention du mess des officiers, depuis la fondation du régiment au Canada en 1858, jusqu'à sa dissolution en 1922. Les officiers du bataillon ont alors décidé de donner leur argenterie en fiducie au gouvernement du Canada. À son tour, ce dernier a remis la collection en fiducie au commandant du CMR. Certaines des plus belles pièces sont exposées au Musée, mais la majeure partie de la collection se trouve au mess du personnel supérieur d'état-major du Collège.

Date de modification