Mise à jour sur la mise en œuvre à la suite de l’examen cyclique du baccalauréat en histoire de 2022 du cycle 1

Plan de mise à jour de la mise en œuvre

Recommendation

Suivi proposé et enjeux par rapport aux ressources

Responsable principal du suivi

Calendrier de mise en œuvre de la recommandation

1. La plage géographique et temporelle couverte dans le programme d’études du département rétrécit alors qu’elle devrait s’élargir. Le contenu du programme est concentré sur le Canada et, dans une moindre mesure, sur les États-Unis et l’Europe occidentale. Cette façon de faire va à l’encontre des développements continus qui surviennent dans la discipline de l’histoire au sens large. (p.8)

Cette concentration sur certains champs de l’histoire au moment du rapport du PAQE découle du fait que le département a peu contribué au processus de sélection des nouveaux employés (ainsi, on n’a pas suffisamment tenu compte des priorités du département). La situation s’est aggravée parce que les quatre membres du corps professoral, qui quittent le département par suite du réaménagement des effectifs, sont des spécialistes dans des domaines internationaux, qui ne sont pas liés à l’Amérique du Nord. À court terme, le département a corrigé le problème en embauchant des personnes à forfait à durée déterminée pour un remplacement de congé sabbatique, qui possèdent une expertise non liée à l’Amérique du Nord. Le département a accordé la priorité à l’embauche de spécialistes dans un domaine non lié à l’Amérique du Nord.

Président du programme

Achevé. Au cours des quatre dernières années, le département d’histoire a embauché des personnes à forfait à durée déterminée possédant une expertise en histoire européenne. En 2016 et 2018, le département a embauché un nouveau professeur adjoint à temps plein spécialisé dans l’histoire de la France, les femmes et la guerre, ainsi que les mouvements pour la paix. Il en a également embauché un autre qui se spécialise dans l’histoire africaine, l’histoire de l’esclavage et l’histoire du genre. Au cours de la dernière année, le département a entamé le processus d’embauche de trois nouveaux membres du corps professoral, dont deux auront une expertise dans le domaine non lié à l’Amérique du Nord. L’un débutera en août 2022 et l’autre, en juillet 2023.

2. Il faut s’efforcer encore plus d’éliminer les conflits associés à la présentation des cours en français. (p. 9-10)

À court terme, les responsables des horaires du département d’histoire s’efforcent d’éliminer, dans la mesure du possible, les conflits concernant les cours de niveaux 300 et 400 qui sont offerts en français.

L’embauche de deux nouveaux membres du corps professoral qui enseignent en français a atténué ces problèmes.

Président du programme, responsable des horaires

Achevé. Les conflits d’horaire associés à la présentation des cours de niveau 3XX et 4XX enseignés en français ont été résolus au cours des deux dernières années. De plus, deux nouvelles nominations à temps plein (2016, 2022) ont accru la capacité du département à offrir des cours en français.

3. Il faut encourager les membres du corps professoral à expérimenter d’autres stratégies d’évaluation. (p. 10)

Le département, avec le soutien du doyen, doit mettre l’accent sur le développement et l’expérimentation pédagogique.

Président du programme

Doyen des SHS

Achevé. Plusieurs membres du corps professoral utilisent des stratégies d’évaluation de rechange et de nouvelles méthodes pédagogiques. En particulier, certains membres du corps professoral utilisent les nouvelles salles de classe d’apprentissage actif du Collège. La pandémie de COVID a également encouragé les professeurs à utiliser toute une gamme de nouvelles méthodes de prestation de cours et d’évaluation.

4. Le département d’histoire doit recentrer son orientation du programme, laquelle est axée sur l’Ouest et le Canada. Le CCE souligne que « le département couvre un champ géographique et temporel étroit, et que ce champ risque de se rétrécir encore plus avec le départ prochain de membres du personnel [par suite du réaménagement des effectifs]. (8) De plus, le CCE constate que l’orientation actuelle du département ne reflète pas les tendances continuent observées dans le domaine de l’histoire, la réalité complexe du monde d’aujourd’hui et, sans doute, les défis auxquels les officiers seront probablement confrontés dans le futur [traduction] ». (21) 

Voir la réponse 1 ci-dessus.

Le département accordera la priorité à l’embauche d’un spécialiste dans un champ autre que l’Amérique du Nord.

Président du programme

Achevé. Voir le point 1 du Rapport d’avancement (ci-dessus)

5. Déséquilibre entre le corps professoral francophone et anglophone. Le processus de réaménagement des effectifs a eu comme résultat, au cours des deux dernières années, de faire passer de six (6) à quatre (4) le nombre de membres du corps professoral qui enseignent exclusivement en français. Pour cette raison, on offre moins de cours facultatifs aux étudiants francophones de premier cycle en histoire qu’à leurs collègues anglophones. (p. 5)

Avec son complément pédagogique actuel, le département d’histoire est en mesure de respecter ses obligations de base et d’offrir seulement huit cours facultatifs en français par année. Il s’agit de l’offre minimale permettant de garantir que les étudiants peuvent obtenir leur diplôme d’histoire en français (en tenant compte des conflits d’horaire qui surviennent inévitablement et qui empêchent les étudiants de suivre des cours facultatifs particuliers.)  De plus, cela signifie que les étudiants francophones continueront d’avoir moins de choix de cours dans leur programme que les étudiants anglophones. Bien que cette situation soit gérable à court terme, il est essentiel que le département puisse embaucher une personne capable d’enseigner en français.

Président du programme

Achevé. Les dernières embauches à temps plein par le département d’histoire ont contribué à répondre à cette préoccupation. D’ici septembre 2023, le département aura ajouté trois nouveaux professeurs qui pourront enseigner et publier en français.

6. Pour favoriser la collégialité et la coopération, il serait souhaitable que chaque faculté possède des bureaux dans le même bâtiment.

Cela est impossible en raison du manque d’espace de la bibliothèque Massey. Actuellement, deux membres du département sont installés ailleurs. Une fois le réaménagement des effectifs achevé, il sera peut-être possible de déménager certaines personnes dans le bâtiment de la bibliothèque Massey. Cependant, il faut également noter que puisque certaines facultés participent à l’administration du Programme en études sur la conduite de la guerre, il est nécessaire qu’elles soient installées dans l’Édifice Cavalry.

Président du programme,

Doyen du département des sciences sociales et des sciences humaines, VRAU

Achevé. La plupart des membres du corps professoral sont maintenant situés dans le bâtiment de la bibliothèque Massey. Les seules exceptions concernant les personnes qui participent à l’administration du programme d’études sur la guerre (président et président associé) et les membres de la Chaire de recherche du Canada en histoire militaire, qui sont toutes situées à l’Édifice Cavalry.

7. Le CEE a souligné les préoccupations du corps professoral concernant les ressources courantes de la bibliothèque. Les éléments particulièrement préoccupants soulignés étaient les suivants : le manque d’espace et de ressources pour l’entreposage et le catalogage des fonds; l’annulation d’inscriptions aux revues électroniques; le manque de ressources de la bibliothèque.

On établit actuellement les plans pour rénover la bibliothèque Massey, ce qui pourrait pallier les problèmes d’espace. Des cadres supérieurs du CMRC discutent actuellement avec le ministère de la Défense nationale et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada pour corriger la situation.   

Président du programme,

Bibliothécaire en chef, VRAU

Doit faire l’objet d’un examen annuel. Des plans sont en cours pour rénover ou reconstruire la bibliothèque Massey. En raison de la pandémie et de l’apprentissage à distance, la bibliothèque a acquis un meilleur accès aux documents électroniques. De plus, les étudiants et les membres du corps professoral ont également accès aux abonnements électroniques du Collège des Forces canadiennes Toronto. Il reste encore une forte dépendance dans de nombreux domaines de notre programme à l’égard de l’utilisation du système de la bibliothèque de l’Université Queen’s (à la fois les livres et les ressources électroniques) 

8. Il faut que les tâches liées au poste de président des études de premier cycle soient clairement définies et qu’on réduise d’un cours sa charge d’enseignement.

Le directeur du département et le président des études de premier cycle travailleront conjointement afin de définir avec précision les tâches associées à ce poste. On ne prévoit pas alléger la charge d’enseignement du président des études de premier cycle. Il n’existe aucun précédent de ce genre dans d’autres départements. Ces tâches sont perçues comme faisant partie du 20 % de tâches administratives incombant aux membres du corps professoral; le directeur du département tient compte de cet élément lorsqu’il attribue d’autres responsabilités au titulaire du poste.

Directeur du département

Achevé. Les tâches du président de premier cycle sont maintenant mieux définies. L’allègement des cours officiels a été amorcé.

9. En réponse aux inquiétudes soulevées par certains membres du corps professoral, le CEE recommande que la charge de travail administrative soit partagée le plus équitablement possible.

Le directeur du département s’efforce de répartir les responsabilités administratives le plus équitablement possible, en tenant compte de la période de temps nécessaire pour exécuter des tâches précises liées à l’administration et aux comités.

Président du programme

Achevé. Le directeur du département s’efforce de répartir les responsabilités administratives le plus équitablement possible, en tenant compte de la période de temps nécessaire pour exécuter des tâches précises liées à l’administration et aux comités.

10. Il conviendrait d’augmenter les sondages auprès des étudiants et d’intégrer occasionnellement des évaluations de cours individuels afin d’aider les membres du personnel à améliorer leur enseignement.

Il s’agit d’une possibilité, mais cette option devrait se faire sur une base volontaire, à la discrétion de chaque instructeur.

Président du programme

 AQ

Achevé. Les sondages informels auprès des étudiants relèvent de la compétence des instructeurs individuels. Un comité à l’échelle du collège examine actuellement l’ensemble du système d’évaluation. 

11. Le département devrait évaluer et consigner dans un tableau la production en recherche (publications et bourses) sur une période de cinq ans.

Le département adoptera cette approche pour les prochaines auto-analyses. Toutefois, il est également pertinent de noter que le doyen de la Faculté des Arts a soumis un plan à long terme personnalisé pour les membres du corps professoral. De même, le commandant possède un rapport annuel qui contient l’ensemble des publications, des exposés et des bourses de recherche sur une base annuelle; ces documents pourraient facilement être regroupés et utilisés pour les futures auto-analyses.

Président du programme

Doit faire l’objet d’un examen annuel. Une évaluation de la productivité de la recherche sur cinq ans sera utilisée dans la prochaine autoévaluation. Le plan à long terme du doyen de la Faculté des Arts pour le corps professoral a été interrompu.

12. . Le CEE a fait ressortir l’importance des petites bourses internes, comme celles du Programme de recherche de l’Académie canadienne (APR), dans un contexte où la concurrence pour les bourses importantes est « de plus en plus féroce ».

L’Académie canadienne de la Défense reformule et restructure actuellement le programme de l’APR. Le département d’histoire croit fermement qu’il est essentiel que les universitaires du CMRC (ou d’autres universités reconnues) soient responsables de l’évaluation des demandes de recherches formulées dans le cadre de l’APR et que ce programme soit ouvert à tous les sujets de recherche.

Président du programme

Achevé. Le programme de l’APR a été remplacé par un programme plus petit appelé PRACD. L’accès au financement pour la recherche non militaire/liée à la défense n’est plus un problème.

13. Il faut favoriser la mise en place d’une culture institutionnelle qui encourage la recherche. Selon le CEE « un engagement actif dans la recherche est l’élément le plus important faisant en sorte qu’un département universitaire représente un milieu dynamique et stimulant. Ce type de milieu est stimulant pour les membres du corps professoral, les étudiants, l’enseignement et l’apprentissage, et favorise l’instauration d’une culture d’excellence au sein du département, et tous ces éléments sont essentiels [traduction] ». (14)

Le département d’histoire souscrit de tout cœur avec cette observation. Il est à noter que la productivité liée à la recherche est évaluée annuellement (au moyen de l’examen d’évaluation de la faculté) et que le département, appuyé par des fonds attribués par le doyen et le directeur, encourage les interactions avec des universitaires externes dans le cadre du Symposium d’histoire militaire, de la Conférence commémorative Thompson et d’exposés périodiques donnés par des conférenciers. Au cours de la dernière année, le doyen de la Faculté des Arts a également mis à la disposition des chercheurs de petites sommes d’argent pour les aider à achever les demandes qu’ils déposent auprès des éditeurs de revues savantes subventionnés.

Président du programme

Achevé. Le département a une approche équilibrée de la recherche et de l’enseignement, car ils conviennent à une université polyvalente telle que le CMR.

14. Il convient d’offrir un plus grand nombre de cours magistraux. Cette observation vient en réponse aux commentaires de membres du corps professoral, selon lesquels on compte trop de cours sous forme de séminaire pour les niveaux supérieurs. (14)

Le département d’histoire accepte cette observation et travaille activement à accroître le nombre de cours magistraux.

Président du programme

Doit faire l’objet d’un examen annuel. Le département a augmenté son offre de cours de niveau 3XX. Ces cours sont offerts dans un certain nombre de formats pédagogiques. Au cours de la dernière année, nous avons ajouté deux nouveaux cours d’histoire navale et d’histoire de la puissance aérienne au niveau 300 dans les deux langues.

15. Le département d’histoire devrait avoir davantage son mot à dire dans la nomination des professeurs militaires. p. 15

Les départements universitaires ont maintenant ce pouvoir. En effet, ils peuvent rejeter les candidats aux postes de professeurs militaires qui ne satisfont pas aux critères.

Président du programme

Doit faire l’objet d’un examen annuel. Le département d’histoire n’approuve que les professeurs militaires qui ont les qualifications universitaires appropriées. Le département aimerait cependant embaucher des membres du corps professoral militaires francophones ou bilingues pour mieux servir ses étudiants francophones, tant dans le programme que dans les cours du programme commun que nous enseignons.

16. Le département d’histoire devrait contribuer davantage au processus d’embauche. Au cours de la dernière décennie, le département a participé de façon négligeable à la définition des besoins en personnel et au processus de sélection. Selon le CEE, « il est vraiment surprenant de voir à quel point le département est peu consulté concernant le choix des personnes embauchées et les domaines concernés [traduction] » (p. 20)

Le département est d’accord avec cette préoccupation. À l’avenir, le département déterminera ses besoins et priorités en matière d’embauche et, une fois les fonds disponibles pour un poste, participera de façon active au processus de sélection du candidat. Cette façon de procéder est une pratique courante dans la plupart des départements d’histoire des universités. Le doyen de la Faculté des Arts est tout à fait d’accord avec cette façon de faire.

Président du programme,

Doyen des SHS

Achevé. Lors des trois derniers processus d’embauche pour des postes à temps plein (2016, 2018, 2021-2022), le département d’histoire disposait d’une autonomie complète pour définir ses besoins et évaluer les candidats.

 

Date de modification