Endroit de sépulture / cimetière

Comme dans tout conflit, la mort et les blessures faisaient partie de la guerre du XIXe siècle; cependant mourir d'une maladie présentait un plus grand risque. Pendant la guerre, les pertes britanniques et canadiennes de l'Armée et des unités de la Marine dues à l'action s'élevèrent à environ 5000 sans compter 3300 autres qui sont morts de maladies. Parmi les guerriers autochtones, les pertes étaient beaucoup plus élevées, étant estimées entre 7500 et 10 000 victimes, toutes causes confondues. Ceux qui sont morts durant la guerre dans la région de Kingston sont enterrés dans les cimetières des églises locales, dans les lieux de sépulture de la basse et de la haute ville, et ici dans ce secteur de la pointe Frederick. Ce dernier site a été utilisé pour enterrer certains de ceux qui ont péri à bord des navires, à l'hôpital de la Marine, et au chantier naval royal; leur nombre est inconnu. Le souvenir de tous ceux qui ont servi persiste tout de même grâce à une plaque commémorative de l'autre côté, au pied de la colline du Fort Henry.

Croquis cartographique contemporain des rivages et de la profondeur des eaux attenantes dans les environs de Kingston selon un arpentage par le Lieutenant H.L. Renny, RE, et un sondage par le Lieutenant intérimaire W. Bayfield, RN, montrant l'emplacement de l'hôpital et du cimetière.

 

Visite à pied

Douzième halte de la visite à pied

Le panneau d'interprétation 12 est situé à l'extrémité nord du Pavillon Birchall sur le côté sud de la rue Billy Bishop.

 

Navigation des panneaux

Panneau Précédent Page Suivante

Contactez-nous

Contactez le musée du CMR

Date de modification