Logements des travailleurs du chantier naval

Bien qu'il s'agissait d'une stratégie contestable, vers la mi-1813, les commodores britanniques et américains ont tous deux conclu que, compte tenu de la quasi-parité du pouvoir naval existant, ils ne devraient pas tenter une action décisive l'un contre l'autre par crainte d'une défaite et d'ainsi perdre la guerre. Cela a abouti en une compétition de construction navale entre le chantier naval de la Royal Navy et l'établissement des États-Unis à Sackets Harbor, sur la rive sud du lac Ontario. La main-d'œuvre ici a augmenté rapidement et atteint un nombre de plus de 130 charpentiers de marine professionnels et autres artisans supportés par une force de plus de 1200 journaliers. Cet afflux a créé un problème de logement critique car Kingston ne pouvait accueillir ce nombre étant donné la croissance également rapide de la ville et de la garnison.

 

Croquis cartographique contemporain des rivages et de la profondeur des eaux attenantes dans les environs de Kingston selon un arpentage par le Lieutenant H.L. Renny, RE, et un sondage par le Lieutenant intérimaire W. Bayfield, RN. Les fortifications et les bâtiments sur les pointes Henry et Frederick y sont indiqués.

 

Représentation graphique contemporaine de la pointe Henry montrant les maisons en rangée des artisans de la pointe Frederick avec la ville de Kingston en arrière-plan.

 

Étant donné que le travail se poursuivait, certains artisans ont construit de petites maisons d'une seule pièce, en rangée le long du rivage de la rivière Cataraqui, face à la ville. De l'autre côté, sur la rive de la baie Navy, des " baraques en bois " ont surgi pour les journaliers et autres travailleurs; ces dernières étaient à l'extérieur de la clôture du chantier naval qui avait été érigée en partie pour éviter que les baraques se propagent plus loin sur la pointe. Au-delà des baraques se trouvait " l'étang des mâts ", qui s'étendait dans la baie Navy, où le bois pour les mâts était immergé pour le préserver.

Visite à pied

Dixième halte de la visite à pied

Le panneau d'interprétation 10 est situé à l'extrémité du sentier pédestre Watt (un cadeau de la classe de 1983) sur la rue Général Crerar, à l'extrémité sud de la promenade Precision. Il donne sur les terrains de sport qui couvrent une grande partie de ce qui était autrefois la baie Navy.

 

Navigation des panneaux

Panneau Précédent Panneau Suivant

Contactez-nous

Contactez le musée du CMR

Date de modification