H2652 Colonel honoraire A. Britton Smith, MC, CD, LH, c.r., LLD

1920 –

Originaire de Kingston, en Ontario, « Brit » Smith est admis au RMC en 1938 et deux ans plus tard, il termine ses études et obtient sa commission d’officier au sein de l’Artillerie royale canadienne. Il sert dans le 8e Régiment d’artillerie de campagne en Angleterre et intègre ensuite les rangs du 4e Régiment d’artillerie de campagne, qui débarque en Normandie en juillet 1944 en tant qu’élément de la 2e Division d’infanterie canadienne.

La 2e Division d’infanterie canadienne fait partie du 2e Corps canadien, dirigé par le lgén Guy Simonds, et prend part à la prise de la crête de Verrières pendant l’opération Atlantic et à la rupture du cordon défensif de l’Allemagne pendant l’opération Spring. La bataille de la crête de Verrières est particulièrement impitoyable. Sans égard pour sa propre sécurité, le capitaine Smith joue le rôle essentiel d’officier observateur avancé (OOA) en repoussant quatre attaques de l’ennemi. Il se voit décerner la croix militaire pour son leadership sous le feu ennemi. Dans le cadre de l’Op Spring, il attaque avec le Royal Hamilton Light Infantry avant d’être blessé par une mine antichar et le tir de mitrailleuses.

Le capitaine Smith est retourné au Canada et hospitalisé. Durant sa convalescence, il épouse Sally Carruthers, sa fiancée depuis quatre ans. Après la guerre, Brit étudie le droit à l’Osgoode Hall et est admis au barreau en 1948. Il exerce le droit à Kingston et devient conseiller de la reine en 1959. Il reçoit un doctorat honorifique en droit (LLD) du CMR du Canada en 1989 et de l’Université Queen’s en 2009.

Comme passe-temps, il participe au développement du parc Strathcona et d’autres lotissements et en 1954, il constitue en société Homestead Land Holdings Limited, de laquelle il est toujours le président exécutif. La société est devenue l’une des trois plus vastes organisations d’immeubles d’habitation locatifs au Canada.

Tout en pratiquant le droit, il s’enrôle dans le Princess of Wales Own Regiment (PWOR). Au sein de ce régiment, il est commandant de compagnie jusqu’en 1954, puis lieutenant-colonel honoraire de 1968 à 1974 et finalement colonel honoraire jusqu’en 1985 et de nouveau, de 1992 à 1995. À partir de 1957, il est membre exécutif du Club des Collèges militaires royaux du Canada jusqu’à ce qu’il en devienne le président de 1983 à 1984. Pendant son mandat de président, il fait construire la nouvelle entrée du CMR par la société Homestead en collaboration avec le Club.

En 1949, Brit est élu conseiller municipal de Kingston et remplit trois mandats. Il est président de Centraide en 1967 et en devient plus tard le président d’honneur. En 2006, il est intronisé au Temple de la renommée des affaires de Kingston. Il assume les fonctions de président de diverses campagnes de financement et reçoit plusieurs prix en reconnaissance de sa participation à des activités communautaires. Il est nommé membre à vie du Barreau du Haut-Canada en 1998.

Grâce à ses écrits, Brit rend hommage au passé tout en continuant de faire la promotion de l’avenir. Mentionnons notamment son article qui s’intitule « A FOO at Troteval Farm: 20-21 July, 1944 », publié dans la revue spécialisée Canadian Military History, sa révision du recueil Kingston! Oh Kingston! qui est consacré aux débuts de Kingston et son livre Legend of the Lake: The 22-Gun Brig Sloop Ontario, 1780, qui porte sur la construction, le lancement et le naufrage du navire Ontario.

Au cours des décennies, le soutien philanthropique a été un élément essentiel de l’œuvre de Brit. Sa réussite professionnelle lui a permis de faire des dons généreux par l’intermédiaire de sa fondation et d’apporter son aide aux causes qui lui tenaient à cœur. Il a travaillé sans relâche à la promotion et à l’appui financier, entre autres, des soins de santé, de l’éducation, du matériel de diagnostic et de la recherche. Il a versé des sommes considérables au Large Venue Entertainment Centre de Kingston, au Grand théâtre, au Musée maritime des Grands Lacs, à la Fondation du CMR du Canada, à l’Institut national canadien pour les aveugles et à de nombreuses autres organisations. Il a joué un rôle clé dans la construction d’un centre de soins palliatifs à Kingston et a fourni un financement de démarrage en vue de la construction d’un nouveau musée pour le CMR. À l’Université Queen’s, il a financé la chaire Sally-Smith en soins infirmiers ainsi que des chaires en chirurgie, recherches chirurgicales et recherches orthopédiques, en plus d’apporter un appui aux sports.

Brit et sa défunte épouse Sally ont trois enfants, huit petits-enfants et neuf arrière-petits-enfants. Sept des oncles de Sally sont diplômés du CMR.

Inscription sur la plaque

Soldat, entrepreneur, leader communautaire, philanthrope

Date de modification