CMR l'université

 

Introduction

Le Collège militaire royal du Canada (CMR) est une université nationale vouée à la formation et au perfectionnement de leaders qui s’engagent à servir le Canada; c’est la raison pour laquelle les exigences d’un programme du CMR vont au-delà du simple rendement universitaire.

Pour les élèves-officiers et les aspirants de marine du Programme de formation des officiers de la Force régulière (PFOR), qu’on regroupera sous le nom d’élèves‑officiers, ainsi que pour les membres du Programme de formation universitaire – Militaires du rang (PFUMR), un programme menant à diplôme du CMR consiste en quatre piliers solidaires : études, instruction militaire, conditionnement physique et bilinguisme. Chacun de ces piliers est intégré aux éléments officiels et non officiels du programme.

En ce qui concerne les membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui suivent un programme d’études de premier cycle du CMR par correspondance, en garnison, à distance ou au campus même, ce programme leur apporte les mêmes assises philosophiques que les élèves-officiers qui suivent un des programmes de formation subventionnés.

 À compter du 8 septembre 2020, tout membre des FAC inscrit à un programme menant à diplôme ouvert aux élèves-officiers devra également suivre les cours de sport et de langue obligatoires à moins de bénéficier de « droits acquis »Footnote1 conférés par le Sénat.

Des ententes de longue date avec l’Université Queen’s s’appliquent maintenant aussi aux cours du premier cycle. Les élèves‑officiers du CMR et les étudiants de Queen’s peuvent donc, sous réserve de l’approbation de leur département, suivre des cours du premier cycle dans l’autre établissement et en obtenir des crédits qui compteront pour leur diplôme. En règle générale, le choix de cours pour ces crédits est limité aux cours de troisième et quatrième années.

Pour ce qui est des étudiants non militaires, l’enseignement prodigué par le CMR leur inculque les valeurs fondamentales du Canada et du monde chères aux nations du monde libre.

 

À compter du 8 septembre 2020, les étudiants non militaires n’auront plus le droit de suivre un programme menant à diplôme ouvert aux élèves-officiers à moins de bénéficier de « droits acquis »Footnote1 conférés par le Sénat.

Un membre des FAC admis à un programme de baccalauréat ès arts (avec spécialisation), de baccalauréat ès arts, de baccalauréat ès sciences (avec spécialisation), de baccalauréat ès sciences ou de baccalauréat en génie et qui ne bénéficie pas de « droits acquis » mais qui est libéré des FAC avant d’avoir terminé son programme ne sera pas autorisé à demeurer dans le programme. S’il a obtenu sa qualification d’ID SGPM avant d’être libéré des FAC, il pourra toutefois être transféré à l’un des programmes suivants : baccalauréat ès arts (général), baccalauréat ès sciences (général), baccalauréat ès arts et sciences militaires ou baccalauréat ès arts et sciences militaires (avec spécialisation).

Mission

En tant qu’université militaire, le Collège militaire royal du Canada forme des leaders bilingues compétents, instruits, éthiques et inspirés qui servent les Forces armées canadiennes et le Canada.

Objectifs

Le Collège militaire royal du Canada a pour objectifs :

  1. De préparer et de motiver les Canadiens à servir au sein des Forces armées canadiennes en qualité d’officiers commissionnés :
    1. En leur proposant une formation universitaire dans les deux langues officielles et un choix de disciplines assez vaste pour répondre aux besoins particuliers des FAC;
    2. En leur inculquant des qualités de leader;
    3. En leur imprimant des standards élevés de forme physique personnelle;
    4. En leur apportant des compétences de bilinguisme;
    5. En les sensibilisant à l’éthique de la profession militaire;
  2. D’accroître, dans les domaines pertinents, le niveau d’instruction des étudiants qui deviendront des officiers commissionnés des Forces armées canadiennes, en leur proposant des cours de premier cycle et des cycles supérieurs dans les deux langues officielles;

D’inciter et d’encourager les membres du corps enseignant à faire de la recherche afin de perpétuer la tradition d’excellence universitaire; la recherche axée sur la défense est particulièrement encouragée.

Quatre piliers d'une éducation du CMR

Études

Le pilier des études apporte les aptitudes intellectuelles essentielles pour comprendre les complexités de la vie au XXIe siècle. Les étudiants sont appelés à appliquer ce qu’ils apprennent au contexte militaire et aux exigences opérationnelles quotidiennes. Tous les programmes menant à diplôme du CMR sont conçus pour fournir une éducation libérale, scientifique et militaire solide et équilibrée. Les élèves-officiers qui reçoivent une formation subventionnée dans le cadre du PFOR doivent suivre un des programmes suivants : baccalauréat ès arts (avec spécialisation), baccalauréat ès arts, baccalauréat ès sciences (avec spécialisation), baccalauréat ès sciences, et baccalauréat en génie. Ils ne sont pas admissibles aux programmes suivants : baccalauréat ès arts (général), baccalauréat ès sciences (général), baccalauréat ès arts et sciences militaires, ni baccalauréat ès arts et sciences militaires (avec spécialisation).

Instruction militaire

Dans l’environnement de sécurité d’aujourd’hui, qui est complexe et en perpétuelle évolution, les exigences sont grandes pour un officier. C’est pourquoi le pilier militaire inculque aux étudiants des compétences et des aptitudes personnelles qui sont garantes de réussite dans presque toute entreprise de la vie. La formation de leader que prodigue le CMR prépare les étudiants, au début de leurs études au CMR comme dans le reste de leur parcours, à prendre des décisions difficiles dans des conditions stressantes en leur inculquant une meilleure compréhension des facteurs qui influent sur leur rôle de leaders. De par leur nature, le leadership et les opérations militaires exigent une compréhension approfondie du comportement humain. C’est pourquoi des cours obligatoires de psychologie et de leadership militaires figurent au programme. L’importance de l’intégrité personnelle, du comportement éthique et de la responsabilité professionnelle est particulièrement mise en valeur.

Conditionnement physique

Au moyen du pilier du conditionnement physique, le CMR enseigne aux étudiants l’importance du conditionnement physique et d’un mode de vie sain tout au long de la vie. Les efforts déployés pour être en meilleure forme physique peuvent être source d’inspiration pour autrui et jouent un rôle avéré dans l’amélioration de la qualité de vie et de l’apprentissage. Tous les élèves-officiers doivent participer au programme d’éducation physique, qui est conçu pour qu’ils acquièrent et maintiennent un haut niveau de forme physique et qu’ils apprennent la base de toute une gamme de sports individuels et d’équipe.

 Tout membre des FAC admis à un baccalauréat ès arts (avec spécialisation), un baccalauréat ès arts, un baccalauréat ès sciences (avec spécialisation), un baccalauréat ès sciences ou un baccalauréat en génie doit suivre les mêmes cours de sport obligatoires que les élèves-officiers et passer le test d’aptitude physique (TAP) du CMR, à moins de bénéficier de « droits acquis »Footnote1 conférés par le Sénat.

Bilinguisme

Le pilier du bilinguisme reflète le patrimoine culturel du Canada. Représentants de ce patrimoine, les officiers doivent maîtriser les deux langues officielles du Canada – le français et l’anglais. En tant qu’officiers des FAC, ils doivent diriger de jeunes Canadiens qui sont principalement francophones ou anglophones. Depuis plus de 30 ans, le CMR apprend aux officiers en devenir à communiquer efficacement en français et en anglais. Le CMR rend le processus d’apprentissage intéressant en combinant cours en salle de classe et mise en pratique dans la vie quotidienne du campus.

 Tout membre des FAC admis à un baccalauréat ès arts (avec spécialisation), un baccalauréat ès arts, un baccalauréat ès sciences (avec spécialisation), un baccalauréat ès sciences ou un baccalauréat en génie doit suivre les mêmes cours de langue seconde obligatoires que les élèves-officiers, à moins d’en être exempté en vertu de son profil linguistique ou de bénéficier de « droits acquis »Footnote1 conférés par le Sénat.

Initiales honorifiques

Seuls les étudiants du PFOR qui ont réussi aux quatre piliers solidaires d’un des programmes suivants peuvent se prévaloir des initiales honorifiques « cmr » : baccalauréat ès arts (avec spécialisation), baccalauréat ès arts, baccalauréat ès sciences (avec spécialisation), baccalauréat ès sciences, ou baccalauréat en génie. Le Sénat demeure l’autorité approbatrice pour la détermination de la réussite aux quatre piliers, et en conséquence l’attribution des initiales honorifiques.

Officiers d'administration

Chancelier et président
Le ministre de la Défense nationale, l'honorable Harjit S. Sajjan, CP, OMM, MSM, CD
Commandant et vice-chancelier
Le brigadier-général Sébastien Bouchard, OMM, MSM, CD
Recteur
M. Harry J. Kowal, CD, PhD, MScAe, MAÉS, MÉD. BEng, ing., Bgén (ret)

Conseil des gouverneurs

Le Conseil des gouverneurs a été créé en 1997. Il a pour fonction d’examiner et d’approuver l’orientation stratégique du Collège, ainsi que de fournit au ministre de la défense nationale des conseils sur toutes les questions concernant le Collège, au besoin.

Sénat

Le Sénat, créé en vertu du « Royal Military College of Canada Degree Act » de 1959. Il se compose du président, du commandant du Collège, du recteur et directeur des études, des vice-recteurs, du doyen des études supérieures, des doyens des facultés, du directeur des élèves-officiers en tant que doyen des étudiants, du secrétaire général, qui en est aussi le secrétaire, du directeur des études du CMR Saint-Jean, d’un représentant du corps professoral, et d’un représentant de l’Association des professeurs.

Il a pour fonction de décerner les diplômes et les diplômes honorifiques. Pour garantir que la qualité des diplômes décernés par le CMR satisfait aux normes les plus élevées, le Sénat du Collège a confié un mandat à un certain nombre de comités permanents, dans le cadre de la gouvernance des affaires universitaires.

Conseil des doyens

Le Conseil des doyens (CD) est un comité permanent du Sénat. Il se compose du recteur en tant que président, du secrétaire général, qui en est aussi le secrétaire, des vice-recteurs, des doyens des facultés, du directeur des études du CMR Saint-Jean, du vice-recteur adjoint aux études, de l’adjoint spécial du recteur, du directeur des SMA, et du directeur des élèves-officiers (uniquement pour les appels en matière d’intégrité universitaire). Le Conseil des doyens est un organe de prise de décisions de l’Escadre des études pour toutes les questions liées aux études qui ne relèvent pas directement du Sénat ou du Conseil des études. Le Conseil des doyens est une tribune de discussion et de délibération sur les décisions ayant des incidences sur la direction et la gestion de l’Escadre des études, et sur les questions destinées au Sénat ou au Conseil des études. Le Conseil des doyens est l’autorité de dernière instance pour les appels relatifs aux infractions en matière d’intégrité universitaire, sauf dans les cas où l’appel porte sur une sanction d’expulsion.

Conseil des études

Le Conseil des études (CE) est un comité permanent du Sénat. Il se compose du recteur en tant que président, du secrétaire général, qui en est aussi le secrétaire, des vice-recteurs, des doyens des facultés, des directeurs de département, qu’ils soient titulaires ou intérimaires, du directeur des élèves-officiers et d’autres membres du personnel dirigeant désignés par le président.

Il joue les rôles suivants :

  • Il fait office d’organe décisionnel pour toutes les questions concernant les études qui ne relèvent pas directement du Sénat (les questions qui relèvent du Sénat sont précisées dans les statuts de ce dernier);
  • Il examine toutes les recommandations de l’Assemblée générale des professeurs et prend les mesures nécessaires en conséquence;
  • Il est responsable de la compilation des listes de finissants pour toutes les cérémonies de collation des grades, ainsi que de la recommandation de ces listes au Sénat;
  • Il recommande au Sénat l’accord de l’éméritat aux membres du corps professoral méritants;
  • Il donne des conseils au commandant du Collège, sous forme de recommandations, sur toutes les questions liées aux études.

Assemblée générale des professeurs

L’Assemblée générale des professeurs (AGP) est un comité permanent du Sénat. Elle se compose du recteur en tant que président, du secrétaire général, qui en est aussi le secrétaire, des professeurs titulaires, agrégés et adjoints, des chargés de cours, du bibliothécaire en chef, du directeur de l’administration, du directeur des élèves-officiers, des officiers de l’Escadre militaire, de tous les autres membres du personnel dirigeant désignés par le président et des représentants des étudiants invités par le président.

L’Assemblée générale des professeurs joue les rôles suivants :

  • Elle fait des recommandations au Conseil des études sur toutes sortes de questions, en particulier celles qui ont trait aux études;
  • Elle élit un représentant qui la représentera au Sénat et représentera aussi le CMR au Conseil des universités de l’Ontario à titre de collègue. L’élection a lieu aux trois ans environ, ou à un intervalle moindre si le titulaire du poste se trouve dans l’impossibilité de terminer son mandat;
  • Elle donne des conseils au commandant du Collège, sous forme de recommandations, sur toutes les questions liées aux études; toutefois, ces recommandations passent en principe d’abord par le Conseil des études.

Conseil de l’intégrité dans les études

Le Conseil de l’intégrité dans les études (CIE) est un comité permanent du Sénat. Il se compose du vice-recteur aux études en tant que président, du secrétaire général, qui en est aussi le secrétaire, des doyens associés des facultés ou d’un représentant du corps professoral, et du directeur adjoint des élèves-officiers. Le CIE promeut l’intégrité universitaire et met sur pied des mesures visant à l’encourager. Le CIE conseille le Conseil des études, le Conseil des doyens et le Sénat sur tout ce qui a trait à l’intégrité universitaire. Il examine aussi tous les dossiers d’enquête et documents connexes pour les cas d’infraction à l’intégrité universitaire et détermine s’il y a bel et bien eu infraction, et le cas échéant, il décide de la sanction universitaire qu’il convient d’imposer. Le secrétaire général informe les commandants d’unité des membres du personnel des FAC concernés des conclusions tirées et de la sanction imposée par le CIE.

Bureau du secrétaire général

Secrétaire général
Karl Michaud
Secrétaire générale associée (1er cycle)
Naomi Greer-Ballance
Secrétaire générale associée (2e et 3ecycle)
Lyette Gaudet
Secrétaire général associé (Admissions)
Serena Lavendar-Hedrich

Contactez le Bureau du secrétaire général

Explication des codes de cours

Chaque cours est identifié par un code de six caractères.

Note : Des crédits peuvent être accordés pour la moitié d’un cours d’une année; le cas échéant, un septième caractère est ajouté au code d’identification : le chiffre « (1) » indique qu’on a terminé la partie du cours qui se donne au semestre d’automne, tandis que le chiffre « (2) » indique qu’on a terminé la partie du cours qui se donne au semestre d’hiver, et ce, pour tous les cours de deux semestres. De la même manière, pour les cours de quatre semestres, le chiffre « (1) » indique qu’on a terminé la partie du cours qui se donne aux deux premiers semestres (premier automne et premier hiver) combinés, tandis que le chiffre « (2) » indique qu’on a terminé la partie du cours qui se donne aux deux derniers semestres (deuxième automne et deuxième hiver) combinés. Les étudiants qui suivent le cours ATF301 ou qui viennent du CMR Saint-Jean verront ajouter à leur relevé de notes la mention IP (En cours) pour le cours ATF301(1) jusqu’à ce qu’ils aient terminé l’intégralité du cours.
Code Explication
GEF Les deux premières lettres représentent le département ou la matière; dans notre exemple, il s'agit de génie électrique. La troisième lettre indique la langue dans laquelle le cours est donné; ce peut être soit F pour français (comme dans notre exemple), soit E pour English (anglais).
331 Les trois chiffres indiquent le cours auquel on fait référence. Le premier indique l'année dans laquelle le cours est en général donné, et les deux autres indiquent le numéro que lui a attribué le département.

Crédit et l'engagement hebdomadaire (qui peuvent être employés avec des descriptions de cours)

Code Explication
Crédit Le nombre de crédits qu'un étudiant recevra, après avoir réussi d'un cours. Normalement 1 crédit est donné pour un cours d '« un terme  » et 2 crédits pour un cours « d'année complète  ».
L'engagement hebdomadaire
(3-1-6)
Le nombre estimé d'heures par semaine, le cours exige. Le premier chiffre indique le nombre d'heures dans la salle de classe. Le deuxième chiffre indique les heures de laboratoire ou des travaux pratiques. Le troisième chiffre indique les heures estimées d'étude à la maison.

Identification des codes de cours

Code Sujet Département responsable
AAF Administration des affaires Gestion et économie
ATF Cours de sport Département des sports
ATH Pilier de condition physique Département des sports
CCF Chimie et génie chimique Chimie et génie chimique
ECF Économie Gestion et économie
ENE AnglaisFootnote2 Anglais
EMF Études militaires et stratégiques Études militaires et stratégiques
ESF EspagnolFootnote2 Études françaises
FPM Formation professionnelle militaire Escadre de la formation
FRF Langue française, littérature et cultureFootnote2 Langue française, littérature et culture
GAF Génie aéronautique Génie mécanique et aéronautique
GCF Génie civil Génie civil
GEF Génie électrique Génie électrique et génie informatique
GMF Génie mécanique Génie mécanique et aéronautique
GOF Géographie Sciences politiques
HIF Histoire Histoire
IGF Ingénierie générale Faculté d'ingénierie
INF Informatique Mathématiques et informatique
LCF Courss de langue Centre des langues
LSF Langue secondeFootnote2 Centre des langues
MAF Mathématiques Mathématiques et informatique
PHF Physique Physique et sciences spatiales
POF Science politique Sciences politiques
PSF Psychologie Psychologie militaire et leadership
SOF Sociologie Psychologie militaire et leadership
Date de modification